29 février Que faire après la floraison des prairies fleuries pluriannuelles ?

Après la floraison spectaculaire des belles journées printanières et estivales, la prairie fleurie perd à un moment donné son éclat. Comment faut-il procéder pour préparer sa prairie fleurie à une deuxième floraison en septembre ?

Il existe différents mélanges pluriannuels qui se prêtent au semis dans différents types de sol, même les plus difficiles tels que par exemple lisières de forêt, sols sableux ou même des sols remués et abîmés par diverses opérations. Pour chaque mélange il y a une différente marche à suivre, mais en général il faut faucher avant la fin du mois de juillet lorsque au moins 70% des fleurs se sont fanées, à une hauteur de 15 à 20 cm du sol afin de ne pas endommager les rosettes. Cela permettra de déclencher une deuxième floraison au mois de septembre.

Toutefois, si la prairie fleurie est encore en pleine floraison fin juillet, ne la coupez pas.

En pratique, nous constatons que la plupart des prairies fleuries ne sont plus fauchées durant les mois d’été. Dans ce cas, vous avez le choix : coupez-la en automne (octobre/novembre) ou laissez-la en place toute l’hiver. Cela dépend de l’aspect souhaité.

Comment procéder ?

  1. Enlevez manuellement les adventices pour éviter que leurs graines ne salissent le sol.  
  2. Fauchez la prairie fleurie à 15 cm du sol.
  3. Laissez les déchets de tonte sur place pendant une semaine afin que les graines puissent tomber. Ensuite évacuez le foin.  

Entretien en fonction de l’aspect souhaité

Si vos clients préfèrent que la prairie reste proprement nettoyée, les travaux d’entretien peuvent déjà se réaliser en automne (octobre-novembre). A contrario, on peut laisser la prairie non fauchée durant l’hiver, ce qui est plus écologique. De plus, une bonne couverture du sol permet de limiter la concurrence des adventices et des herbes indésirables pendant l’hiver. Cette pratique offre l’avantage d’être plus favorable à la biodiversité. En effet, les fleurs fanées contiennent des graines dont les oiseaux et les insectes raffolent.

Quid si l’herbe et les adventices prennent le dessus ?

Si les plantes indésirables et les graminées prennent de l’ampleur, il faut se poser la question de savoir s’il faut laisser en place la prairie fleurie. En effet, leur proportion ne cessera de croître. Lorsque la prairie fleurie a perdu son attrait, il est conseillé de réaliser un ressemis.

Abonnez-vous à notre newsletter

      notre politique en matière de données personnelles.